Noircebo

45160-resizeAndFill-416x331b.jpg


Biographie basée principalement sur le livre de Georgette Lemaire "A m'en déchirer le coeur".


Participation aux radios-crochets du 14 Juillet, place Gambetta (Paris). A 14 ans elle interprète «On n’a pas tous les jours 20 ans». Elle termine ex-aequo avec promesse d’enregistrement qui ne sera pas tenue.
«Le Jeu de la chance» en novembre 1965. Georgette Lemaire y interpète trois chansons de Piaf : 7 novembre : «Hymne à l‘amour», 14 novembre : «Padam Padam», 21 novembre : «Le dénicheur». Ex-aeaquo avec Mireille Mathieu. Contrainte, elle se désiste au profit de Mireille Mathieu.
A la demande d’Auguste Le Breton, Eddy Marouani souhaite rencontrer Georgette Lemaire et fera ses premiers galas.
Plusieurs maisons de disque la contacte. Georgette Lemaire signe chez Philips, dans la même écurie que Sheila.
Premiers galas aux alentours de Saint-Ouen, dans la banlieue périphérique. La chanteuse est accompagnée d’un accordéoniste.


1966. Premier 45 tours : «Même si ça finit mal», «J’ai peur de la nuit» et «A faire l’amour sans amour», chanson écrite par Charles Dumont. Sortie également de l’album «Mon premier 33 tours» chez Philips (12 chansons).


1967.


* Georgette Lemaire est présentée à la princesse Paola lors d'un gala à Bruxelles. Première tournée d‘hiver avec Alain Barrière. Philips propose un nouveau pianiste : Bob Sellers.
* 19 mars : Discorama à l’Olympia.
* 9 juin : Georgette Lemaire est élue reinedu petit vin blanc à Nogent.
* Automne : Georges Brassens engage Georgette Lemaire pour un mois en vedette américaine de son spectacle à Bobino.
* Georgette Lemaire fait la connaissance de Jean-Jacques Debout dans les studios Philips. Il lui écrit, avec Pascal Sevran, «Vous étiez belle madame» et «Les tambours».


1968.


* Après «Des millions d’amoureux», sortie de «Vous étiez belle, madame» écrite par Pascal Sevran et Jean Dellem et composée par Jean-Jacques Debout.
* Premier Olympia en vedette américaine d’Enrico Macias qui lui prête sa sono.
* Gala à la Mutualité.
* Tournée d‘été avec Enrico Macias.
* Tournées en Belgique avec Nicoletta qui lui offre une petit cœur en diamant.
* Divorce d'avec Daniel Lemaire.


1969.


* Georgette Lemaire épouse Bob Seller qui l'accompagnera pendant 7 ans sur scène comme à la ville.
* Avril : Premier Télé Dimanche en vedette avec dix chansons. Georgette Lemaire chante très souvent à la Villa d’Este sur les Champs-Elysées, où elle interprète sept chansons d‘affilée.
* Juin : Naissance de Tony, fils de Georgette Lemaire et de Bob Sellers.
* 16 septembre : Sortie de "Des millions d'amoureux". Georgette Lemaire passe en vedette à Bobino, avec un répertoire de 12 chansons. France Inter en profitera pour faire une journée spéciale Georgette Lemaire.
* Novembre : Après deux semaines à Villa d’Este, Georgette Lemaire est de nouveau la vedette américaine de son ami Enrico Macias et passe, un mois plus tard, au cabaret Patachou qui se trouve sur la tour Eiffel. Cette année-là Georgette Lemaire fera aussi des galas à Londres, Bruxelles et Varsovie.


Entre 1970 et 1971


*  Nombreux galas à travers toute la France. Elle passe aussi au Moulin Rouge de Bruxelles. Les journalistes écriront : « Georgette Lemaire, c’est du réalisme en plein cœur. »


Fin 1971 : Georgette Lemaire joue dans une comédie musicale de Francis Lopez, « Restons françaises » au théâtre des Capucines ; elle donne tous les soirs la réplique à Gérard Barray.


1972. Georgette Lemaire obtient le grand prix de la chanson populaire française, décerné par un jury d’écrivains, dont Alphonse Boudard, René Fallet et Auguste Le Breton. Ange Bastiani dira : « Vous incarnez à merveille ce que nous essayons, dans des genres différents, de conserver : la tradition et l’esprit populaire. »
Georgette Lemaire part avec Eddy Mitchell chanter en Roumanie. 


1973.

*Georgette Lemaire devient l’héroïne d’un grand roman-photo à Nice pour le magazine «Nous Deux». Titre : «Concerto pour un souvenir» et poursuit ses galas. Elle chantera au Royal Albert Hall de Londres, accompagnée seulement au piano par son mari, Bob Sellers. Le public est enthousiasmé.
* Avril : Musicorama à l’Olympia (plus de dix rappels !).
* 3 juin : 4e dans le hit-parade de RMC avec sa chanson fétiche «Demain sera différent».
* Georgette Lemaire enregistre «Tant qu’il y aura sur Terre» pour l’Eurovision. Sous la pression de Johnny Stark, c’est sa nouvelle pouliche, Betty Mars, qui représentera cependant la France cette année-là.
* Du 20 au 27 octobre : voyage au Mexique avec l’Alliance française. Georgette Lemaire chante à l’hôtel Plaza d’Acapulco avec Tom Jones.
* Ouverture du musée Georgette Lemaire à Angoulême, chez Mme Abadie (59 rue Waldeck-Rousseau). On peut y admirer plus de 10.000 photos de l'artiste, tous ses articles de presse, 100 robes, des chapeaux et mille autres objets lui ayant appartenu.  


1974.

* Nombreux passages radio, notamment chez Philippe Bouvard (RTL NON STOP). Georgette Lemaire y bat le record féminin d’invitations, se plaçant juste derrière Charles Aznavour.
* Georgette Lemaire quitte Philips pour signer chez AZ et sort, début novembre, un 33 tours composé de 11 nouvelles chansons. Georgette Lemaire retourne progressivement à la scène grâce à Paul Merry qui accompagnait régulièrement Yves Montand au piano.


1976. Georgette Lemaire enregistre «C’est fini», un nouveau 45 tours chez Impact.
Georgette Lemaire se retrouve sur la scène de l’Olympia du 1er au 12 décembre 1976, avec Julio Iglesias en vedette. Michel Lebb y fait son premier passage.


1978. Georgette Lemaire enregistre un 33 tours sous le label Accord. On y trouve «Heureuse», «On n’est pas au bal des adieux», ainsi que la chanson du film «L‘amour en question». L’album est réalisé par Gabriel Yared.


1980. Tournée en co-vedette avec D. Jérôme et Charlotte Julian. Georgette Lemaire sort un nouvel album de dix chansons de Charles Aznavour et sortie de quelques 45 tours («S‘aimer», «Berlin», «Le soir où l’on refait l’amour»).


1984. Georgette Lemaire fête ses 20 ans de chanson. Accompagnée par son orchestre, elle chante au Théâtre municipal d'Angoulême une sélection de ses plus grands succès de 1965 à 1985. 


1985. A l’occasion des 25 ans de carrière de Georgette Lemaire, l’équipe de Jacques Martin s’est venue, ainsi que Pascal Sevran, au musée de Mme Abadie pour enregistrer une émission spéciale pour TF1.


1986. Georgette Lemaire est nommée chevalier des Arts et Lettres par Jack Lang. Pascal Sevran lui consacre une émission spéciale dans «La chance aux chansons».


1987. Le magazine Notre Temps lui propose de faire une croisière avec son propre orchestre.


1988. Eddy Lancia, restaurateur en Belgique, produit son dernier 45 tours.


10 mars 1989. Georgette Lemaire passe au théâtre Dejazet pour « Les quatre saisons de la chanson française ».


Prestations au théâtre de Dix Heures en 1991, «La Comédie de Paris», le 21 octobre 1996 et le Zénith de Paris en octobre 1998, sous la houlette de Pascal Sevran.


1997. Sortie du premier album CD de Georgette Lemaire «Intime» (Distribution Night and Day - Yvon Chateigner).


1998. Polygram Distribution sort une compilation de 16 chansons d‘auteurs interprétées par Georgette Lemaire.


2009


* Sortie de l’album «Inoubliable» composé et produit par son fils Antoine sur son label «Balablan Music». Georgette Lemaire participera ensuite à la tournée «Age tendre et tête de bois».
* Sélection du Reader‘s Digest décide de sortir un coffret de 3CD contenant 61 chansons du répertoire de Georgette Lemaire, dont les dix de l’album « Georgette Lemaire chante Charles Aznavour ».
* L’album « Intime » refait surface en 2010. Cette nouvelle édition paraît sous le label Edina Music.


2010. Sortie aux Editions du Toucan de l’autobiographie « A m’en déchirer le coeur », avec la collaboration de Stéphanie Lohr.


En juin 2011. «Marianne Mélodie» sort un double CD de compilations de 48 chansons de Georgette Lemaire, intitulé «Chansons tendres».


En mars 2012. «Mercuri Records» sort une compilation de 21 chansons dans sa collection de prestige, «Chansons françaises».


Mars 2014. Sortie de "Paris Jazz". Georgette Lemaire n’avait jamais chanté Paris, ni eu son album de reprises. C’est choses faite avec Paris Jazz qui, sous une forme totalement inédite, rejoue 22 grands classiques des années 30-40, en explorant tout le meilleur du jazz, le tout réalisé en famille (Balablan Music/Abeille Musique).


4206649bijjt_1663.jpg

Interêts

chanson française